Boun Abdallah: "mon adversaire s’appelle Amadou Ba, pas Macky Sall"

 

Mahammed Boun Abdallah Dionne s’est confié à Jeune Afrique. Et les phrases ne sont pas pour le rapprocher de Macky Sall qui considère que lui et les autres qui refusent de s’aligner se sont auto-exclus. 

« Pourquoi y aurait-il une rupture entre lui et moi puisqu’il ne se représente pas ? Mon adversaire s’appelle Amadou Ba, pas Macky Sall, avec qui je n’ai aucun problème. Pour moi, c’est la patrie avant le parti. C’est le peuple sénégalais qui décidera qui sera le prochain chef de l’État, le 25 février 2024, et j’espère que ce sera moi », a-t-il dit.

Thierno Alassane Sall avait surnommé Boun Dionne « double bouton » dans son livre, pour dire qu’il lui obéissait au doigt et à l’œil. Mais le candidat à la Présidentielle refuse :

« Je ne suis pas un double bouton. Je n’en ai même pas le caractère. Mais en tant que Premier ministre, j’ai été entièrement loyal au président de la République ».

Si Dionne tente encore de préserver son « amitié » avec Macky Sall, il ne ménage pas son Premier ministre.

« Au départ, je n’étais pas candidat. C’est Macky Sall lui-même qui m’a poussé à être candidat à l’investiture parce que mon parcours l’y autorise : j’ai été son chef de gouvernement pendant cinq ans. Il a fait de même avec Amadou Ba. J’ai de ce fait passé des entretiens, puisqu’un processus avait été mis en place afin de choisir la bonne personne. Néanmoins, je n’ai pas décidé de me présenter uniquement en réaction à la décision qui a été prise. Si je suis candidat, c’est parce que j’ai mené une réflexion qui m’autorise, à titre personnel, à porter l’espoir de tout un peuple », a-t-il dit.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne