Galsen7

Recrudescence des cas de rougeole: le coordonnateur du PNV s'explique

 

Actuellement au Sénégal depuis le début de l'année jusqu'à maintenant, au moins 310 cas de rougeole sont dénombrés. La pathologie est un peu partout dans le pays. Toutes les régions sont concernées, du moins selon le docteur Ousseynou Badiane.

Le coordonnateur du programme national de vaccination (PNV) interpellé sur la question suite à un cas signalé dans un district du sud du pays explique qu'à chaque fois qu'un district notifie plus de 3 cas, en l'espace de 4 semaines, on considère que ce district est en épidémie parce que c'est une maladie qui fait l'objet d'une initiative d'élimination.

Le docteur Badiane rassure tout de même pour ce qui est des mesures qui sont prises, chaque fois qu'un cas est déclaré : "Nous faisons une investigation et une riposte autour du cas c'est-à-dire on recense tous les enfants qui sont dans la zone et qui ne sont pas à jour sur leur calendrier vaccinal pour remettre le carnet à jour. Autrement, il s'il agit d’enfants qui n'avaient reçu aucune dose de rougeole, on leur donne une dose. Ceux qui avaient une dose on leur donne la 2e dose. Cela permet de circonscrire rapidement les cas. Maintenant si les cas augmentent malgré cela, il y a lieu de faire une riposte plus large qui pourrait concerner une zone où tout l'ensemble du territoire »
.
« La rougeole est une maladie qui a toujours existé au Sénégal donc chaque année il y a des cas. Ce n'est pas une maladie qui est éradiquée nous sommes à une initiative d'élimination c'est a dire l'amener à un seuil où il ne sera pas un problème de santé publique et le Sénégal n'a pas encore atteint ce seuil là », précise le coordinateur du programme national de vaccination.

Il y a eu beaucoup d'acquis dans la lutte donc une forte diminution des cas et presque une mortalité nulle. Mais le pays note régulièrement des cas. C'est ce qu'il faut savoir. Il faut aussi noter que depuis 2020, il y a une augmentation des cas. 

La situation est liée à un contexte mondial de recrudescence de la rougeole à cause des baisses de couverture vaccinale liées en partie à la pandémie et aux fake news.

Le docteur Badiane insiste sur le fait que la réticence par rapport à la vaccination gagne du terrain un peu partout dans le monde. « Ce n'est pas qu'au Sénégal ou en Afrique. En effet, même les pays développés ne sont pas épargnés », explique-t-il.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne