Galsen7

Un couple atterrit en prison collecte illicite de données à caractère pornographique

 

Une rocambolesque affaire de sextape défraie la chronique dans le quartier de Darou Marnane. Une histoire d’adultère qui a viré au vinaigre et dont les principaux protagonistes sont un gérant de fast-food, son épouse et son amante.

Un gérant de fast-food s'est embourbé dans une rocambolesque histoire de mœurs. L'homme marié a piégé puis filmé son amante M.D dans une posture indécente.

Le mis en cause a invité la fille de 22 ans dans son lieu de travail vers 01h du matin. Contre toute attente, le gérant du fast-food a filmé sa partenaire qui était nue comme un ver tout en sommant, cette dernière, d'arrêter de faire le tour du quartier Darou Marnane de Touba pour annoncer qu'elle est en couple avec lui. 

Pour découvrir l'infidélité de son mari, elle fouille son téléphone

Quelques jours plus tard, la fille de 22 ans s'en est ouverte à l'épouse de son amant. M.D a confié à la dame K.K que son époux l'avait filmée de force dans son fast-food.

Après cette confession inattendue, la dame âgée de 29 ans a attendu le moment où son époux était dans les bras de Morphée pour fouiller son téléphone portable. Grande a été sa surprise quand elle a découvert que son homme entretenait une relation extraconjugale avec sa voisine de quartier M.D.

Sous l'emprise de la colère, l'épouse du gérant du fast-food a transféré en catimini la vidéo obscène montrant la fille M.D dans une posture indécente, dans son téléphone portable.

Au lendemain, la dame K.K est entrée en contact avec la petite amie de son mari pour lui annoncer qu'elle détient sa sextape. # Prise de peur, la victime a débarqué au commissariat spécial de Touba pour déposer plainte de peur que la vidéo ne soit diffusée sur les réseaux sociaux.

Le couple arrêté puis déféré au parquet

L'enquête rondement menée par les hommes du commissaire Sène a permis d'arrêter le couple pour collecte illicite de données à caractère pornographique et menaces, selon des sources de Seneweb proches du parquet. Mis devant le fait accompli, le gérant du fast-food a reconnu avoir piégé puis filmé son amante sous prétexte que cette dernière sillonne leur quartier pour annoncer qu'elle est en couple avec lui.

" J'ai collecté les images obscènes en vue de la faire chanter pour qu'elle arrête ses agissements. Je n'entretiens pas de relation amoureuse avec elle", a expliqué l'homme marié après son arrestation.

Affirmations fausses puisqu’il apparait qu’il a entretenu régulièrement des rapports sexuels avec la plaignante.

 Au terme de l'enquête, le gérant du fast-food B.S et son épouse ont été déférés au parquet de Mbacké. L’affaire doit atterrir au tribunal de grande instance de Diourbel.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne