Galsen7

ITV de Sonko à RFI et France 24: les mises au point du leader de Pastef aux médias français

 

À la suite de son interview avec Rfi et France 24, des activistes politiciens et une certaine presse s’empressent maladroitement de rappeler Ousmane Sonko à la VAR.

Le leader de Pastef avait en effet décidé de boycotter les média tel que Le Monde, Rfi ou encore Jeuneafrique qui avaient réalisé un « reportage tendancieux sur l’affaire dite Sweet beauty » qui a éclaté en février 2021. Justifiant ce boycott, Sonko accuse la presse française de parti pris dans cette affaire.

Seulement, les détracteurs du leader de l’opposition oublie de souligner que l’interview accordée à Rfi et France 24 n’a pu être réalisée qu’après que des responsables de RFI aient fait leur mea culpa. Leurs reporters ayant fait un reportage sur cette affaire de viol en faisant fi d’une des règles les plus élémentaires du traitement de l’information : l’équilibre.

« Rfi s’était déplacée au Sénégal pour faire un reportage tendancieux contre ma personne en essayant d’exploiter ce dossier de viol et de manière totalement partiale », dénonce Ousmane Sonko non sans signaler que : « lors des dernières discussions qu’on a eues aves des responsables de Rfi, eux même reconnaissent ce traitement tendancieux ».

Il n’y a donc pas de quoi fouetter un chat. Politique, oui ! Jeu démocratique, oui ! Liberté d’opinion, oui ! Mais dans la sincérité et la lucidité !

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne