Galsen7

Exclusion de Mimi: Aliou Souaré invalide la jurisprudence Mbaye Ndiaye-Cissé Lô

 

Aminata Touré perd son poste de député. Une décision mardi par l’Assemblée, suite à une requête de l’Apr. Mais ce spécialiste en droit parlementaire bat en brèche les arguments et autre jurisprudence, Mbaye Ndiaye-Cissé Lô, avancés par le camp présidentiel.

Alioune Souaré balaie d’emblée d’un revers de main la jurisprudence Mbaye Ndiaye-Cissé Lo, contraints à démissionner lors de la 11 législature.

« Le motif évoqué est qu’ils adhéraient à un autre parti, l’Apr. Mais quand Macky Sall a été élu, ces députés ont été dédommagés. C’est pourquoi, on ne peut plus parler de jurisprudence, car la faute commise a été réparée », explique dans l’Obs l’ancien député.

M. Souaré a aussi éclairé l’article 60 de la Constitution : « Tout député qui démissionne de son parti en cours de législature est automatiquement déchu , mais à ce que je sache, l’Apr n’était pas candidat, mais c’est plutôt la coalition Bby qui était en compétition pour les élections Législatives et Mimi Touré a été élue sous la manière d’une coalition, pas d’un parti ».

Evoquant le cas Déthié Fall, démissionnaire de Rewmi, élu sous la bannière de Taxawu Ndakarou, Alioune Souaré note qu’il y a « deux poids deux mesures » avec la déchéance de Mimi Touré. Déthié Fall est resté député jusqu’à la fin de son mandat.

« Pour le cas de Déthié Fall, la réglementation a été respectée et pour Mimi Touré, on le lui refuse. C’est déplorable », a t-il ajouté.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne