Galsen7

CESE: l'IGE sort les cafards de Mimi Touré

 

L’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré est épinglée par l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur plus de 2 milliards « orientés vers des destinations inconnues avec plus de 157 millions pour son image ».

L’ancienne Première Ministre Aminata Touré est directement visée par la mission de l’IGE qui s’est spécifiquement s’intéressée à la gestion 2020, informe le quotidien L’As dans sa parution de ce mercredi.

L’ancienne Première Ministre du Sénégal, Aminata Touré, faut-il le rappeler est candidate à l’élection présidentielle de 2024. La députée, ancienne directrice de campagne de Macky Sall en 2012 a fait l’annonce, ce dimanche 1er Janvier 2023.

Et selon les informations du journal Le Quotidien, l’IGE a épinglé Mimi Touré sur plus de 2 milliards FCFA. Cette somme indique, L’AS, a été orientée vers des destinations inconnues.

L’enquête de l’IGE a fait également ressortir « une élaboration et une exécution du budget en marge des lois et règlements en vigueur », ayant entrainé des fonds budgétisés et dépensés vers des destinations inconnues.

Sans oublier, selon l’IGE, une violation systématique des règles applicables en matière de de passation et d’exécution des marchés publics, et la signature et le paiement de contrat de communication sans intérêt ni contrepartie valable pour le CESE.

En fait, ce sont plus de 167 millions FCFA qui ont été utilisés pour son image, renseigne ce journal.

 S’agissant des dépenses vers des destinations inconnues, l’IGE a repéré dans les comptes du CESE, des comptes libellés : « fonds d’intervention sociales » débités de plus d’un milliard FCFA 20 millions FCFA, ou « œuvres sociales » délaissées de plus de 642 millions FCFA, ou « Aides et Secours » qui avaient couté plus de 474 millions FCFA.

A côté de ces anomalies, les Vérificateurs ont noté plusieurs retraits en liquide opérés par deux assistants de l’agent comptable du CESE. Lesdits retraits, qui vont de fin janvier 2020 à la fin de la même année, dépassent le milliard 400 millions FCFA.

Les personnes interrogées ont confié à l’IGE que tout l’argent a été remis à Mimi Touré, sans « aucune décharge ». Mieux, toutes les dépenses étaient exécutées à la demande de la présidente du CESE.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne