Galsen7

Escroquerie: Cheikh Matar Ngom, l'apprenti de Madoff

 

À voir la présentation faite sur la page officielle de la société par son fondateur Cheikh Matar Ngom, on n’hésiterait pas à tout donner à Versus Capital Sas. Sauf que derrière ce tableau reluisant, se cachait une vaste entreprise d’escroquerie à la Ponzi rendue célèbre par Bernard Madoff. À Versus Capital Sas, tout était faux. Même le siège de la société (Cité Keur Gorgui) était sous-loué.

Selon Libération, le sieur Ngom proposait à ses clients non seulement un remboursement intégral du placement, mais aussi un rendement mensuel de 10 % sur l’investissement. Ces derniers étaient organisés en vagues sur des groupes Whatsapp. La première vague, à l’origine de la plainte déposée à la Section de recherches de Dakar, avait versé 137,962 millions de FCfa.

Si l’arnaque a marché, c’est que Versus Capital a respecté ses engagements durant les deux premiers mois en évoquant des placements rentables dans des monnaies virtuelles. Ce faisant, les bénéficiaires en parlaient autour d’eux et les clients se ruaient vers la société. Mais la pyramide s’est effondrée lorsque Cheikh Matar Ngom s’est retrouvé dans l’incapacité de verser les rendements mensuels des clients à défaut de leur rembourser les sommes engagées. Le préjudice frôle le milliard. Il a été déféré mardi dernier.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne