Galsen7

Sénégal: le business des sextoys connaît un succès

 

Satisfaire sa libido sans avoir recours à la gent masculine, certaines en font leur dérivatif. Fanta (nom d’emprunt) ignorait avant son divorce l’existence du godemiché, qui coûte entre 6 000 et 35 000 FCfa dans des coins discrets de la capitale. “Ce fut une agréable découverte. Le coup de test a été une satisfaction totale. Mieux qu’avec la chair humaine”, a-t-elle raconté.

Une conseillère interpellée par L’Obs s’empresse de préciser que c’est juste un vice, que ces objets ne peuvent aucunement remplacer un homme dans un lit. 

En effet, comme toute pratique, l’usage abusif peut entraîner une addiction. Encore que d’après Dr Sanoussi Sango, gynécologue-obstétricien a constaté des cas d’infection ou l’assouplissement des muscles vaginaux.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne