Galsen7

Dièyene: les dernières heures du muezzin Bassirou Ndiaye

 

Le muezzin Bassirou Ndiaye a été battu à mort par les habitants du village Dièyene. Son seul tort : construire une mosquée à côté de son daara dénommé « Al Azar ».

Une semaine après ce drame, L’OBS revient sur les derniers de Bassirou Ndiaye sur son lit de mort. El Hadji Ndiaye, frère du défunt raconte : 

« Bassirou est allé droit dans ma chambre, on voyait des traces de sang sur son chemin. En le voyant, j’ai compris qu’il allait mourir. »

Il ajoute : « assis dans ma chambre, il m’a tendu la main avant de tomber puis succomber. J’ai pris une natte pour le couvrir avant d’amener mon fils, Boubacar Mbaye, aussi blessé, au poste de santé de Pire. »

Pape Dièye, l’ami d’enfance du muezzin est au cœur de l’assassinat. Dièye a cheminé avec Bassirou Ndiaye ensemble et chacun d’entre eux a donné le prénom de l’autre à son enfant.

D’ailleurs, ils avaient programmé de donner en mariage un fils de Pape Dièye et une fille de Bassirou Ndiaye. Le projet de mariage était déjà entamé, mais aujourd’hui ce projet est tombé à l’eau à cause de ce drame.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne