Galsen7

Dakar: le préfet interdit la manifestation de Frapp contre l'ambassade de France

 

Prévu, aujourd’hui, devant l’ambassade de France au Sénégal, le sit-in du mouvement Frapp France Dégage pour dénoncer les motifs sur les rejets de l’octroi des visas n’aura pas lieu. Ainsi en a décidé le préfet de Dakar qui selon un communiqué de Frapp a interdit la manifestation. 

«Le préfet de Dakar a interdit aujourd‘hui la manifestation dont le Frapp et les victimes l‘ont informé par lettre contre la mafia des visas qui opère à l‘intérieur de l‘ambassade de France au Sénégal. Cette manifestation devait avoir lieu ce jeudi 13 octobre à partir de 10h00 devant l‘ambassade de France au Sénégal», indiquent Guy Marius Sagna et ses camarades.

 " Les motifs «fallacieux» invoqués par le préfet de Dakar précisent-ils, sont les risques de troubles à l’ordre public et l’entrave à la libre circulation des personnes et des biens. Frapp dit apprécier «l’arrêté d’interdiction illégal et illégitime du préfet de Dakar à la fois comme une victoire et une honte».

Pour eux, cet arrêté d’interdiction est une victoire car l’Etat du Sénégal, pour interdire la manifestation du Frapp, n’a pas osé invoquer l’arrêté Ousmane Ngom. Mieux ils estiment que c’est une victoire de tous les démocrates qui pendant toutes ces années ont défié cet arrêté illégal.

«C’est aussi une victoire des organisations de défense des droits de l’homme qui ont saisi la cour de justice de la Cedeao qui leur a donné droit en ordonnant à l’Etat du Sénégal l’abrogation de l’arrêté illégal Ousmane Ngom. Cet arrêté du préfet de Dakar est une honte car le préfet se transforme en laquais de l’impérialisme français qui opprime les demandeurs de visa africains», lit-on dans le communiqué.

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne